Danser sur le feu.

Encore un jeudi matin de gueule de bois.

Bukowski n’était pas prof du secondaire, lui.

Dans quel sens vais-je trouver mon auto, ce matin ? Je crois me souvenir que j’ai ramené une jeune fille, avec une histoire de vélo. Je ne sais plus trop qui c’était. Une fois chez moi, je me suis endormie, lumière allumée, la tête dans le cendrier.

Où vont les canards de Central Park, quand le bassin est gelé ?

Reconnaîtrais-je ma propre âme si elle n’était pas dans mon corps et que je la croisais ?

Dans une fiction littéraire lue cette semaine, je trouve une définition plutôt pertinente de ce que c’est qu’être adulte : savoir conduire, porter une montre avec l’heure exacte, et être capable de terminer un repas sur du salé.

Ouf, je n’ai pas de montre…

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://zulio.org/janik/trackback/1765

Fil des commentaires de ce billet